Auteur : Emilie Laermans

Le bon, la brute et le truand

Ils vont toujours par trois, et quand on en trouve un, ses deux comparses ne sont jamais bien loin. Et comme dans le film de Sergio Leone, ils sont tous trois pleins de contradictions et pas toujours si bon, brute ou truand que ça…   La brute Dans la triade maléfique dont je veux vous parler aujourd’hui, la brute, c’est le Persécuteur. Procédurier, il tyrannise son entourage, contrôle tout, édicte les règles. Il est celui qui sait. A l’extrême il peut se montrer agressif et blessant. Bref c’est un affreux jojo comme on en connaît tous, même si on...

Read More

Le jour où j’ai repris la main

C’est un jour qui m’a profondément marquée. Un jour de printemps en 2009, où je faisais la 1ère journée de séminaire de ma formation de coach. Depuis de nombreuses années, je me morfondais dans un boulot d’ingénieur qui me déprimait, tout dans ma vie semblait se déliter lentement mais sûrement, et je glissais mollement vers la dépression qui me semblait inéluctable. A ce stade de mon propos, je sens que vous vous dites « ouh là, ça a pas l’air fun son histoire… » et que je risque de vous perdre. Rassurez-vous, c’est comme les livres de Barbara Cartland, ça finit bien : restez ! Donc j’en étais là de ma déprime lorsque j’ai abordé ce séminaire. Alors que je venais de faire plusieurs choix importants (quitter Paris, changer de métier, devenir indépendante), j’avais malgré tout encore l’impression de subir ce qui se passait dans ma vie. Avant de nous demander de nous présenter, la formatrice (Sylvie Baille, géniale !) nous a fait un topo sur ce que c’est qu’être coach, comment on est responsable de sa vie, etc. Intellectuellement, ce qu’elle racontait me semblait totalement juste. Pourtant ça ne correspondait pas à ce que je percevais dans ma vie. Puis vint mon tour de me présenter. Je me suis levée, mise face au groupe, et j’ai commencé : « Bonjour, je m’appelle Emilie Laermans, j’ai 32 ans, et ça fait 9...

Read More

Sortir d’un conflit stérile

Vous avez peut-être déjà vécu ce phénomène : quand on a quelqu’un dans le nez, on va prendre mal la moindre remarque de sa part, alors qu’avec un autre ce serait passé sans problème.  J’ai travaillé l’an dernier avec un chef d’entreprise qui vivait ça avec l’un de ses collaborateurs : dès que le malheureux bougeait une oreille, ça agaçait souverainement son patron. Le collaborateur, lui, se sentait agressé à chaque fois qu’il était en présence du patron. Le tout dans une TPE, imaginez comme l’ambiance était bonne au bureau… Pourtant, ils souffraient tous les deux de cette tension...

Read More

Relaxation rapide

C’est vendredi, je vous propose de terminer la semaine sur une note légère : une petite relaxation à faire idéalement 3 ou 4 fois par jour, à raison de 3 minutes à chaque fois. C’est très simple à faire, vous pouvez le faire n’importe où, et cela vous permettra d’évacuer un peu de stress et de reprendre votre travail avec plus de fraîcheur, de lucidité, d’énergie. Veillez à ne pas être dérangé Ca peut être très désagréable d’être perturbé pendant une relaxation. Isolez-vous, demandez à ne pas être dérangé pendant 5 minutes. Comment s’installer ? L’idéal est de vous allonger sur le dos, le corps bien droit, les bras allongés, légèrement écartés de votre corps. A défaut, installez-vous confortablement dans votre siège, les pieds à plat au sol, les mains sur vos cuisses. L’objectif est de trouver la position qui génère le moins de tension dans votre corps. Une fois que vous êtes confortablement installé, fermez les yeux, relâchez les tensions dans votre corps, et commencez la relaxation. La relaxation Commencez par inspirer profondément, lentement, gonflez vos poumons au maximum puis, sans à-coup, expirez tout aussi lentement. Le cycle inspiration + expiration doit durer environ 10 secondes. Continuez à respirer lentement, et sentez le contact de votre pied droit avec votre chaussure, d’abord dessous puis sur les côtés et sur le dessus. Puis vous remontez dans votre talon, puis votre cheville. En...

Read More

Vous voulez apprendre ? Trouvez-vous un modèle !

Pour acquérir une qualité ou une compétence, il suffit parfois de copier quelqu’un qui la possède… Il n’est pas toujours facile de trouver comment progresser sur des qualités impalpables et subjectives comme la confiance en soi, la lucidité, la créativité,etc. Pour la confiance en soi, il y a éventuellement des formations, mais pour la lucidité… comment faire ? Vous est-il déjà arrivé de vous dire quelque chose comme : « Je manque de confiance en moi, je n’ai pas l’assurance de Pierre. » ou « Je ne sais pas comment fait Sylvie pour lancer des conversations aux réunions réseau, moi je n’y arrive pas ! ». Je vous propose de vous inspirer de Pierre ou de Sylvie, et de modéliser leur comportement. 1- Déterminez des éléments observables dans leur attitude qui prouvent qu’ils ont la qualité que vous voulez acquérir. Ca peut être la façon de bouger, de regarder, de s’habiller, les mots utilisés, le débit de parole, n’importe quoi qui soit observable. Ne vous censurez pas, même si vous avez l’impression que ce qui vous vient à l’esprit n’a rien à voir avec la choucroute. Sans rentrer dans les détails, votre cerveau a la capacité à analyser ce qui vous sera utile, sans que vous en ayez forcément conscience. Faites-lui confiance ! 2- Choisissez les 5 critères qui vous semblent les plus importants, classez-les du plus au moins important. 3- Pour chacun...

Read More

Coaching et thérapie – Adultes, enfants, adolescents

Bonjour et bienvenue !
Je suis coach de vie et thérapeute, spécialisée dans la libération des blocages émotionnels, la guérison des traumatismes, l’affirmation de soi et le développement de la confiance en soi pour les adultes, les enfants et les adolescents.
En individuel ou en groupe.
Cliquez pour en savoir plus

Note aux visiteurs

Ce site est en pleine mue.
Patiemment, résolument, il se défait de son ancienne peau devenue trop petite.
Bientôt, il pourra à nouveau faire briller ses écailles au soleil.
En attendant, si vous trouvez des liens bizarres ou des mises en page douteuses, dites vous bien que c'est la mue, et que ça va passer :)